Mon GPS eTrex 30 minorait le cumul du dénivelé positif d’au moins 30 %. Ce bogue du firmware (3.60) était connu de Garmin qui l’avait corrigé dans une version ultérieure (3.70). Une mise à jour s’imposait donc. Mais à l’instar de beaucoup de fabricants de gadgets électroniques, Garmin ne fournit pas d’outil pour GNU/Linux, seuls MS-Windows et Mac OS X ont droit à son attention. On aurait pu croire la messe dite mais que nenni ! La mise à jour du GPS eTrex 30 depuis GNU/Linux ne nécessite aucun outil particulier. La procédure est tellement triviale qu’on peut tenir grief à Garmin de ne pas la documenter.

ATTENTION : Avant de procéder à cette mise à jour, vérifiez la charge des batteries de votre GPS car l’interruption impromptue de l’opération pourrait mettre votre appareil hors service et vous seriez sans doute obligé de le renvoyer à Garmin pour une remise en condition.

L’historique des modifications du firmware de l’eTrex 30 est disponible sur le site de Garmin :

http://www8.garmin.com/support/download_details.jsp?id=5553

Curieusement, à l’heure où j’écris ces lignes, cette page indique bien la taille du firmware (9,46 Mo pour la version 4.30) mais elle ne fournit aucun lien vers le fichier. Garmin nous invite uniquement à utiliser son logiciel Garmin Express pour installer ce firmware. Pour tenter d’identifier un lien que je n’aurais pas vu, j’ai consulté le code source de cette page et j’ai eu la surprise de tomber sur le commentaire suivant :

<!--

NOTE FOR USERS WANTING TO DOWNLOAD SOFTWARE ON ONE COMPUTER AND THEN
INSTALL IT TO THEIR DEVICE USING A DIFFERENT COMPUTER:

1) To download the region file used by WebUpdater, copy and paste this
link into your browser on computer #1:

   http://download.garmin.com/software/eTrex20_30_Webupdater__430.gcd

2) Bring eTrex20_30_Webupdater__430.gcd to computer #2 where your device
   is attached.

3a) Then you can drag-and-drop eTrex20_30_Webupdater__430.gcd onto the
    WebUpdater icon on your desktop.

3b) Or you can invoke WebUpdater at the command line, passing in the
    region file as a parameter:

   C:\>WebUpdater.exe c:\path\to\eTrex20_30_Webupdater__430.gcd

-->

On y trouve l’url du firmware ! Téléchargez-le via un nagivateur ou la ligne de commande :

$ wget http://download.garmin.com/software/eTrex20_30_Webupdater__430.gcd

Branchez ensuite votre GPS. Selon qu’il est équipé ou non d’une carte SD, un à deux volumes apparaissent. L’un d’entre eux se nomme GARMIN et contient un répertoire nommé Garmin. Supposons que ce volume soit monté dans le répertoire /media/user/GARMIN. Vous devez copier dans le répertoire Garmin le firmware que vous venez de télécharger en le renommant GUPDATE.GCD :

$ cp eTrex20_30_Webupdater__430.gcd /media/user/GARMIN/Garmin/GUPDATE.GCD
$ sync
$ md5sum eTrex20_30_Webupdater__430.gcd /media/user/GARMIN/Garmin/GUPDATE.GCD
ec87912a4f3152e66eaeddaeb1335a9e /home/user/eTrex20_30_Webupdater__430.gcd
ec87912a4f3152e66eaeddaeb1335a9e /media/user/GARMIN/Garmin/GUPDATE.GCD

La somme de contrôle des deux fichiers est identique, la copie est fructueuse. Dans le cas contraire, supprimez le fichier GUPDATE.GCD afin d’éviter sa prise en compte.

La copie effectuée, démontez le(s) volume(s), débranchez le GPS et éteignez-le. Lorsque vous le rallumez, l’appareil détecte la disponibilité du nouveau firmware et, après un contrôle d’intégrité, initie la mise à jour du système. L’opération prend quelques minutes à l’issue desquelles l’écran d’accueil du GPS apparait. Un nouveau firmware sous le capot, l’appareil est derechef opérationnel.

REMERCIEMENTS : Rendons à César ce qui lui appartient, cet article doit tout aux utilisateurs germanophones d’Ubuntu :

https://wiki.ubuntuusers.de/Garmin/Firmware

Merci à eux ! Mon seul mérite ici est d’avoir rédigé un article en français et d’avoir trouvé la nouvelle url du firmware (celle indiquée dans l’article originel au moment du test était obsolète). Au passage, si vous voulez tenter l’aventure avec un autre type de GPS, vous trouverez à la fin de l’article originel le motif du nom du fichier à télécharger pour de nombreux modèles.

Merci aussi aux auteurs du site Reverso sans lequel l’allemand reste obscur à mes yeux. ;)